2020, une année spéciale

2020, une année spéciale

le lancement

2019, c’était pour So Ride Wear l’année où notre rêve devenait réalité. 

On vous a prévenus : on vous dit tout… sans tabou.

En 2020, nous avions décidé de mettre nos derniers deniers, toute notre énergie dans cette folle entreprise. Des vêtements de sport outdoor respectueux de l’environnement, fabriqué selon un savoir-faire artisanal qui nous est propre.

Nous avons eu la chance d’être suivis par plusieurs structures d’accompagnement, car devenir chef d’entreprise, ça ne s’improvise pas.

En 2020, tout devait changer. Nous avions choisi de venir à votre rencontre sur de nombreux festivals outdoor, ce qui nous aurait permis de réaliser un chiffre d’affaires suffisant pour nous continuer à faire vivre ce projet.

2020, une année qui s’annonce plus compliquée que prévue…

Nouveau logo, nouveaux produits, nouvelle identité….

Tout a changé !

ce satané virus...

Nous étions prêts ! Remontés à bloc ! Les salons étaient réservés, le stand fini, le stock presque prêt ! 

Nous attendions avec impatience notre premier salon : le Printemps des Docks à Lyon.

Nous arrivions aussi au dernier centime disponible sur notre compte, et ce salon allait tout changer. 

Puis ce satané virus est arrivé… Nous avions tellement la tête dans le guidon que nous n’avions pas pris conscience de ce danger, ou de suivre l’actualité. Il nous est tombé dessus d’un coup… Paf…

Fermeture de l’atelier

La France entière à l’arrêt… 

Toute l’équipe se retrouve confinée, comme le reste de la France et attend…

Télétravail, travail tout court…

Et des litres de café…

Télétravail So

les répercussions

Aujourd’hui, nous sommes le mercredi 1er avril. Il est 10h35. 

Nous avons encore tant de chose à faire. Nous allons devoir ouvrir ce site avec le minimum car il nous manque :

– les photos des produits en situation (elles étaient prévues le 28 mars)

– la carte produits, qui vous montre où nous sommes, où nous prenons nos matières, où sont nos fournisseurs. Elle devait être construite par Vicky, notre stagiaire pour 6 mois, mais les stages ont été repoussés, et Vicky n’arrivera qu’en mai.

– du contenu, plein de contenu pour tout vous dire. Il devait être prêt là ! Maintenant ! Mais nous avons tant à faire sur la préparation économique de So.

Car il faut être honnête, la situation est difficile. Nous sommes une jeune entreprise, avec encore peu de ressources. Nos priorités ? Payer nos fournisseurs et créanciers, et permettre à Vicky d’effectuer malgré tout son stage à partir de mai, car c’est toute sa fin d’étude qui se joue. Alors on passe beaucoup de temps à chercher des solutions pour s’en sortir…

En avez-vous des solutions ?

Nous cherchons aussi un moyen d’aider ceux qui sont tous les jours face à ce fléau, et nous saluons leur courage. Sans eux, la situation serait bien pire… Les professionnels de santé, les hôtesses de caisse, les livreurs, les boulangers… Nous les admirons. BRAVO !

Nous ne savons pas où nous allons, nous savons juste que l’avenir de So est entre les mains de ce coronavirus...

Travail à la maison

Pour l’instant on attend, on calcule, on croise les doigts…

En pyjama…

Mais ON GARDE ESPOIR !

Laisser un commentaire

×
×

Panier